La Plume de Pingo

[Test] Bird Mania Christmas 3D

Voici mon 3e test, il s’agit,cette fois-ci du jeu Bird Mania Christmas 3D, un jeu eShop sorti sur Nintendo 3DS.
Le prix mini d’un jeu smartphone, l’ambition qui va avec. Voilà comment on pourrait résumer Bird Mania Christmas 3D. Le titre, suite de Bird Mania 3D premier du nom vous propose d’incarner un jeune oiseau au même destin que Sid de l’âge de glace, c’est à dire s’étant levé trop tard un jour important et ayant raté le départ de ses congénères pour la migration.
Le jeu vous plonge en fait directement dans l’action, sans même de cinématique, sans aucune fioriture. Et voilà votre oiseau propulsé à grande vitesse dans des niveaux en vue de côté avec pour objectif de rejoindre les autres piafs, objectif qu’il ne réalisera malheureusement jamais, puisqu’une partie se finit toujours par l’écrasement du volatile contre un arbre, une collision avec un oiseau d’une autre espèce allant à contresens, ou le passage à la moulinette dans l’hélice d’une avion (oui oui, UNE avion).

Vous l’aurez compris, le seul but du joueur sera de faire le meilleur score en allant le plus loin possible, mais surtout,et ça c’est moins évident à la vue du scénario, à récolter des étoiles et des boules de Noël pour gonfler votre score. Le gameplay se veut tout aussi simple : vous pouvez diriger votre oiseau de haut en bas et de bas en haut de toutes les manière possibles et imaginables : à la croix, au circle pad, aux boutons A et X et au tactile. Ah, c’est vrai, pas au Circle Pad Pro…Mais bon, vous me passerez ce détail (qui ne l’est peut-être pas pour les possesseur de ce périphérique!). Dans la pratique, c’est la maniabilité au tactile qui m’a le plus convaincu, plus précise. Se diriger ne vous permettra pas par contre de lutter contre les oiseaux et avions de passage ; il vous faudra pour ce faire utiliser la fonction « foncer » à l’aide du bouton L ou R. Et la présence de ces obstacles ne sera pas la seule difficulté, car l’oiseau que vous dirigez accélère en permanence, multipliant les chance de s’éclater notre crâne de moineau.

Il vous faudra parvenir assez loin dans une partie pour profiter des décors désertiques et maritimes. Autrement dit c’est le décor enneigé que vous verrez le plus souvent !

Le jeu fait bien évidemment la part belle au scoring (c’est bien son seul intérêt), et il faudra jouer un minimum stratégique pour engranger le plus de points : préférerez-vous essayer de tenir le plus longtemps possible en glanant les étoiles qui passent ou essayer de descendre le plus d’oiseaux possibles et ainsi bénéficier de multiplicateurs temporaires de score ? Dans le premier cas, il faudra prendre garde aux piafs embusqués dans les nuages, dans le second éviter les avions qui refont passer votre multiplicateur à 1 si vous les descendez. Des classements en ligne (total, mensuel, hebdomadaire et amis) viendront stimuler les joueurs qui aiment se comparer au monde entier, l’une des seules nouveauté de cet opus Christmas avec l’habillage graphique. Le jeu inclus également des succès à débloquer du style “obtenir 250 étoiles en journée” (il y a un mini cycle jour/nuit), Parcourir telle distance sans s’écraser…

Le scoring sera finalement la seule raison de rester accroché au jeu : les parties sont courtes et très répétitives, bien qu’addictives mais aussi parfois frustrantes… De ce fait, on fera rarement des sessions de jeu de plus de 10 min. Les décors et les musiques, bien que pas désagréables vous lasseront assez vite (avec 2 musiques en tout, celle du jeu et…de l’écran titre). On doit aussi se faire aux temps de chargement un peu long pour un tel jeu avant d’arriver à l’écran titre et de lancer une partie. Sans oublier que vous ne tiendrez musculairement pas très longtemps, car jouer au tactile tout en positionnant le doigt sur les gâchette mettra rapidement vos poignets à l’épreuve. Enfin, on ne peut que déplorer les quelques erreurs de traduction qui parsèment le mode d’emploi électronique comme vous avez pu le constater avec notre fameu(x-se?) avion, manque flagrant de professionnalisme de la part des traducteurs (ou des stagiaires en traduction) qui ont du se dire que de toute façon, personne ne le lira…

Ne confondez surtout pas les boules rouges avec les boules rouges!

Conclusion

En conclusion, avec Bird Mania Christmas, nous avons affaire à un titre sympathique mais sans ambition, qui selon moi tient plus du jeu sur smartphone que du jeu 3DS (d’autant plus que, j’ai oublié de le mentionner, la 3D est parfaitement inutile). Heureusement, celui-ci peut se justifier par son prix également calibré sur les jeux Android et iOS.

Note: 13/20

+Simple à prendre en main
+Le prix (2€)
+Addictif mais…
Très répétitif (un seul mode de jeu)
Parfois des petits ralentissements
Traduction au rabais

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :